Casino d’Enghien-les-Bains : hausse du chiffre d’affaires de 5 % en 2017-2018

Posté le 09 janvier par Julien dans Actualité

Bonne nouvelle pour le très réputé casino Barrière d’Enghien-les-Bains : son chiffre d’affaires s’est élevé à près de 186 millions d’euros pour l’exercice 2017-2018, ce qui représente une hausse de 5 % par rapport à l’exercice 2016-2017. Parmi les produits du casino les plus prisés : les jeux de table, qui ont littéralement la cote. Décryptage.

Le casino Barrière d’Enghien-les-Bains se porte de mieux en mieux

Longtemps menacé, le casino d’Enghien-les-Bains du groupe Barrière retrouve des couleurs ! En effet, en 2017-2018, le chiffre d’affaires du casino a augmenté de 5 % par rapport à l’exercice précédent, ce qui est de bon augure. Ce regain d’énergie, le casino Barrière d’Enghien-les-Bains le doit en partie aux jeux de table, qui remontent dans les recettes à hauteur de 40 % du produit brut, eux qui s’étaient stabilisés à 30 % lors des bilans préalables. D’ailleurs, les jeux de table contribuent aux 169,6 millions d’euros de produits bruts des jeux générés par l’établissement.

Malgré le dynamisme affiché par les jeux de table, ce sont toutefois les machines à sous qui constituent la majorité des recettes du casino. Elles ont augmenté de 12 % rien que pour ce jeu en 2017-2018. Les bandits manchots ont rapporté 101 millions d’euros à Barrière. D’ailleurs, l’homme qui a présenté le bilan d’exploitation du casino le 20 décembre dernier, M. François Hanet — qui n’est autre que le conseiller municipal d’Enghien-les-Bains — a déclaré que de tels résultats étaient tout simplement remarquables « en raison de l’extinction des cercles de jeux parisiens ». À noter que durant l’exercice 2017-2018, le casino a enregistré un total de 850 000 entrées.

La municipalité demande la plus grande prudence pour 2019

Pour le maire d’Enghien-les-Bains, M. Philippe Sueur, « Le bilan 2017 du casino demeure très bon pour le groupe Barrière ». Il faut dire que la part du produit brut des jeux reversée à la ville a atteint 19,6 millions d’euros cette année-là. Mais le maire prévient que cette dernière est en baisse depuis 2018 avec seulement 18,5 millions d’euros récoltés. « En 2019, nous demandons la plus grande prudence. On budgète une part à 17 millions d’euros car les clubs de jeux parisiens risquent de monter en puissance », poursuit-il.v

La municipalité craint notamment l’ouverture d’une nouvelle salle Raineau dans le 13ème arrondissement de Paris, laquelle serait susceptible de dérober une partie de la clientèle chinoise du casino d’Enghien-les-Bains. Toutefois, il n’est pas encore nécessaire de tirer la sonnette d’alarme car les autorisations d’ouvertures ne sont pas systématiquement accordées aux opérateurs. Ainsi, dernièrement, le concurrent Joa s’est vu refuser une salle.