Le Brésil est courtisé par une promesse de casino à 8$ milliards

Posté le 12 mai par Julien dans Actualité

Sheldon Adelson est un homme tous les combats. Dès qu'il s'agit d'investir massivement quelque part, ou de proposer d'investir massivement quelque part, il est toujours l'un des plus bruyants. L'homme d'affaires a récemment rendu visite aux officiels brésiliens pour leur parler d'un « investissement » de 8$ milliards dans la ville de Rio.

En tant que plus important casinotier au monde, la proposition d'Adelson ne peut vouloir dire qu'une chose (surtout compte tenu du montant) : il veut poser un de ses mega resorts sur les terres brésiliennes.

Adelson la main sur le chéquier

Le Brésil envisage depuis des années de légaliser certaines formes de jeux live et en ligne. Cette légalisation permettrait de développer des casinos resorts dans un pays qui regorge d'habitants. Deux textes de lois sont actuellement étudiés et proposent un état de lieu de ce que pourrait donner une légalisation (en termes de conditions pour obtenir une licence, montant des taxes, nombre d'opérateurs, etc...).

Quand il y a moyen de lancer des promesses d'investissement, Adelson est toujours là. Il y a quelques années, il avait fait languir les officiels espagnols pour créer une sorte de mini-Vegas à Madrid (qui se serait appelé EuroVegas) mais a finalement abandonné le projet. Il a ensuite promis un casino à 10$ milliards en Corée du Sud, mais seulement s'il décroche le droit d'accueillir les joueurs locaux (1 seul casino a ce droit en Corée). Plus récemment, il a affirmé son vif intérêt pour un casino au Japon, qui pourrait devenir la plus grosse destination de casinos au monde.

Maintenant le Brésil est également sur le radar. Mais Adelson n'est pas le seul. D'autres opérateurs de casino comme MGM Resorts et Caesars Entertainment seraient intéressés pour un projet casino au Brésil.

Adelson est un homme dont la fortune est classée parmi les 30 plus importantes au monde. Il pèse donc plus que ses collègues milliardaires et aime faire savoir qu'il est intéressé par un lieu. Même si le Las Vegas Sands – sa société – est numéro un au monde, elle ne peut clairement pas investir autant de milliards dans autant de destinations différentes. Toujours est-il que le chiffre avancé par l'homme d'affaires concernant un casino au Brésil est de 8$ milliards. Moins qu'en Corée ou qu'au Japon mais tout de même 8$ milliards.

Comme toujours, la proposition d'investissement vient avec certaines conditions. Adelson estime que la zone de Rio manque d'hôtels 4 et 5 étoiles et doit travailler sur ses voiries et ses moyens d'accès, pour être digne d'un casino resorts de cette importance.