Nouvelles mesures restrictives pour protéger les joueurs de casino en ligne belges

Posté le 02 février par Julien dans Actualité

La Commission des Jeux de Hasard belge est probablement le régulateur européen le plus sévère qui soit. Elle nous l’a encore prouvé dernièrement en instaurant de nouvelles règles visant à sécuriser le marché des jeux de hasard en ligne belge. Toujours aussi inflexible, elle se montre même impitoyable vis-à-vis des opérateurs, lesquels sont maintenant soumis à des dispositifs assez restrictifs. Décryptage.

La Commission des Jeux de Hasard belge perd la boule !

On le savait déjà. Mais on n’osait penser que les nouvelles mesures de la Commission des Jeux de Hasard belge seraient à ce point drastiques. Comme cela avait été annoncé plus tôt en 2017, les opérateurs qui proposent des jeux de casino sur Mac et sur PC, mais aussi les spécialistes du poker et des paris sportifs en ligne, ont désormais l’obligation de disposer d’une URL spécifique par domaine d’activité. Ainsi, un bookmaker qui propose aussi du Texas Hold’em et des jeux de casino ne pourra plus se contenter d’avoir une plateforme unifiée. En effet, il devra dorénavant posséder trois sites web par spécialité.

Mais cela n’est pas la seule contrainte nouvelle à laquelle les opérateurs doivent faire face. En effet, bon nombre d’entre eux sont maintenant privés de publicités sur les canaux mainstream. Que cela soit à la télévision, à la radio ou même dans les journaux, les opérateurs de jeux de casino et de poker en ligne sont contraints de tirer un trait sur les moyens de diffusion cités. Seuls les paris sportifs pourront continuer à promouvoir leurs service à la télévision, mais uniquement après 22 heures. Quant aux autres, il leur reste les campagnes d’emailing et l’envoi d’SMS pour espérer retenir leur audience, la prospection de nouveaux clients étant maintenant prohibée !

Des limitations maintenant appliquées sur les bonus…

D’ici peu, les joueurs seront eux aussi affectés par les nouvelles mesures de la Commission des Jeux de Hasard belge. En effet, ils ne pourront plus prétendre qu’à 275 € de bonus maximum par mois. Par ailleurs, ces derniers ne pourront plus déposer autant que par le passé : tout versement sur leur compte en argent réel ne pourra excéder 500 € mensuels, le pire étant que ce montant correspond à la somme totale autorisée tous sites confondus !

Le moins que l’on puisse dire, c’est qu’opérateurs et joueurs ont le droit d’être mitigés quant à l’intérêt de ces nouvelles mesures. Si la limitation des bonus, par exemple, est judicieuse dans le sens où elle permet de mieux combattre l’addiction aux jeux d’argent sur internet, il n’en demeure pas moins qu’elle risque de frustrer les gros joueurs, notamment les clients VIP des enseignes. Malgré tout, la Commission des Jeux de Hasard assure qu’il sera possible de lever la limite de chaque joueur. Cela dit, toute demande ne saurait être approuvée avant trois jours d’étude.