Partouche : plus de 6,5 milliards d’euros redistribués dans les casinos du groupe

Posté le 20 février par Julien dans Actualité

À l’entame du weekend dernier, le Groupe Partouche a annoncé qu’en 2018, l’intégralité de ses machines à sous avait redistribué un total de 6 678 995 224 euros aux gagnants. Le Groupe Partouche, qui est représenté par pas moins de trente-neuf casinos dans l’Hexagone, a permis aux joueurs de bénéficier d’un taux de redistribution parmi les plus élevés du marché : 93,71 % ! L’année 2019 sera-t-elle aussi prometteuse pour les joueurs ? Et quel est le secret des machines à sous de Partouche ?

Redistribution record des gains dans les casinos Partouche en 2018

En 2018, trois heureux gagnants ont touché le fameux MEGAPOT® du Groupe Partouche. En effet, les casinos Partouche de Cabourg, de La Grande Motte et de Bandol ont tous converti des joueurs en millionnaires ! Plus globalement, les machines à sous Partouche se sont montrées particulièrement généreuses envers les joueurs en 2018 puisqu’elles ont distribué près de 6,7 milliards d’euros durant cette seule année. Et pourtant, le taux de fréquentation des casinos Partouche ne s’est pas affolé l’année précédente ; il est même resté stable par rapport à 2017.

Cela dit, cette redistribution conséquente des ressources du casinotier a probablement impacté son chiffre d’affaires, lequel n’affiche pas ses plus belles couleurs en 2018. En effet, durant l’exercice précédent, le Groupe Partouche a vu ses bénéfices nets divisés par six, la direction mentionnant des « éléments exceptionnels » tels que le récent effet de change en Suisse et la dégradation de son résultat opérationnel courant (ROC). Partouche, qui n’est autre que le deuxième acteur du marché tricolore derrière son rival Barrière, a clos 2018 sur un bénéfice net de 6,2 millions d’euros.

Le chiffre d’affaires reste en progression malgré une fréquentation stagnante

Le Groupe Partouche exploite non seulement des casinos terrestres, mais aussi des hôtels, bars, restaurants, centres thermaux et golfs. D’ailleurs, la diversification des opérations de Partouche a permis à la firme de jouir d’un chiffres d’affaires annuel en progression de l’ordre de 1 %, et ce en dépit d’une fréquentation quelque peu stagnante. Il faut dire que le Groupe Partouche cherche son épanouissement dans la pluridisciplinarité ; depuis son premier casino en 1973, Partouche cherche à se diversifier, l’objectif visé étant de devenir le numéro un en Europe dans son secteur d’activité.

En plus des trente-neuf casinos déployés sur le territoire français, Partouche exploite aussi cinq casinos en Europe et en Tunisie. Partouche, groupe coté en bourse, a sous ses ordres pas moins de 4 200 employés. À terme, Partouche souhaite devenir une référence européenne en matière d’innovations et d’expérimentations des jeux, que cela soit aussi bien dans le secteur du numérique que de celui des casinos physiques. Affaire à suivre !