Pays-Bas : les jeux de casino sur Mac et PC, c’est pour bientôt

Posté le 13 octobre par Julien dans Actualité

Aux Pays-Bas, l’ouverture du marché des jeux de casino en ligne à la concurrence pourrait voir le jour dès le 1er janvier 2019. En effet, c’est ce qu’a déclaré M. Henk Kesler, vice-président de la Dutch Gaming Authority lors d’une interview accordée à la chaîne sportive ESSA à Londres. Qui plus est, celui qui fait partie des membres dirigeants de la Kansspelautoriteit a confié que les discussions au sujet d’un nouveau régime régulatoire allaient commencer d’ici peu.

Vers une ouverture du marché hollandais des jeux de hasard en ligne ?

D’après M. Henk Kesler, qui fut interviewé sur la chaîne ESSA plus tôt au mois d’octobre, le lancement d’un marché hollandais des jeux de hasard sur internet permettra à tout opérateur (étranger ou non) susceptible d’acheter une licence de proposer ses services et prestations aux internautes résidant aux Pays-Bas. Rappelons que l’été dernier, un texte de loi fut approuvé au Parlement. Toutefois, il doit encore passer devant le Sénat et seul un accord bilatéral permettra à la nouvelle loi de voir le jour.

Il faut reconnaître que les élections générales de cette année ont encore plus retardé l’échéance. Rappelons que les bulletins de vote furent introduits dans les urnes du Plat Pays le 15 mars 2017. Malgré tout, il aura fallu attendre 208 jours de négociations avant que le nouveau gouvernement ne soit officiellement formé. Plus tôt durant le mois, le Premier Ministre des Pays-Bas, M. Mark Rutte, a présenté un tout nouveau parti réunissant quatre entités faisant coalition. Ce dernier aura la rude tâche de veiller sur le pays durant les sept années à venir.

La Dutch Gaming Authority veut renforcer la protection des joueurs

Tandis que les politiciens réfléchissaient à la création d’un nouveau gouvernement, la Dutch Gaming Authority s’est servie de son temps pour explorer différentes pistes en vue du renforcement de la protection des joueurs. Bloquer les sites non-régulés, sensibiliser la population, tant d’alternatives qui apparurent à l’ordre du jour. Dans tous les cas, la Kansspelautoriteit est formelle : elle ne veut pas d’opérateurs illégaux, ce qui laisse entendre que des mesures drastiques seront très bientôt prises.

Lundi dernier, le gouvernement néerlandais a d’ailleurs décliné quelques brides d’informations au sujet de la nouvelle loi iGaming. Il a été revendiqué que les opérateurs étrangers seraient dans l’obligation d’être implantés au sein du territoire national s’ils souhaitent proposer du poker en ligne, des paris sportifs ou des jeux de casino sur Mac aux internautes nationaux. Toutefois, la question de la « présence » de ces firmes au sein du pays reste encore floue et est sujette à interprétations : devront-ils installer leurs bureaux aux Pays-Bas, investir dans des serveurs locaux ou bien s’affilier à un casino terrestre en place ? La question reste en suspens.