Un magnat maltais des casinos accusé du meurtre d'une journaliste d'investigation

Posté le 04 décembre par Julien dans Actualité

À Malte, l'ancien directeur de l’entreprise de jeux de casino Tumas Group Limited a été accusé d'être le commanditaire de l'assassinat de la journaliste d'investigation locale Daphne Caruana Galizia, laquelle fut exécutée en 2017. En effet, selon le journal Malta Today, Yorgen Fenech, l’un des hommes les plus fortunés de la petite île — dirigeant des casinos Oracle et Portomaso mais aussi de la chaîne de salles de jeux Bestplay —, a fait face à de nombreuses allégations.

Yorgen Fenech, l’homme qui se cache derrière le meurtre de la journaliste maltaise

Ce lundi, le journal local Malta Today a rapporté que Yorgen Fenech avait démissionné de son poste de PDG chez Tumas Group Limited la semaine précédente, peu de temps après avoir appris que sa demande d'immunité ne lui serait pas accordée. Traduit en justice devant le Tribunal de La Valette le samedi 30 novembre 2019, Yorgen Fenech a plaidé non-coupable à l’ensemble des accusations qui ont été formulées à son encontre, notamment celles qui l’inculpent d’avoir participé au meurtre de Daphne Caruana Galizia, tuée dans sa voiture suite à l’explosion d’une bombe.

Malta Today a également rapporté que le businessman âgé de 38 ans avait fait face à d’autres allégations selon lesquelles il aurait organisé et financé le meurtre de la journaliste de 53 ans en échange du paiement de 150 000 €. Placé en détention provisoire, Yorgen Fenech était depuis longtemps dans le viseur de Daphne Caruana Galizia. En effet, la British Broadcasting Corporation (BBC) a récemment diffusé un reportage montrant que la journaliste-reporter était en train de diriger une enquête au sujet de la corruption qui gangrène la petite île méditerranéenne. Cette dernière visait une poignée de personnalités appartenant à l’élite économique et politique maltaise. Daphne Caruana Galizia aurait démasqué un réseau de sociétés écran : l’une d’elles, basée à Dubaï, 17 Black Limited, appartiendrait à Yorgen Fenech et serait en lien avec l’affaire des « Panama Papers  ».

L’homme d’affaires a demandé l’immunité présidentielle

Yorgen Fenech aurait demandé l’immunité présidentielle pour préparer sa défense. Or, le Premier Ministre a refusé se première demande d’immunité suite à une consultation auprès du Procureur Général et du Commissaire de Police en charge de l’enquête. Le cabinet ministériel a ensuite refusé une deuxième requête en vertu d’un avis similaire après que le Premier Ministre se soit retiré de la réunion.

Rappelons que Daphne Caruana Galizia, mère de trois enfants, a été tuée par une voiture piégée alors qu'elle quittait sa maison dans l'après-midi du 16 octobre 2017. Elle possédait sur elle des preuves affligeantes au sujet de Yorgen Fenech. À noter qu’un trio d'hommes identifiés comme Vincent Muscat et les frères Alfred et George Degiorgio ont par la suite été accusés du meurtre. Ces derniers, qui ne seraient que de vulgaires hommes de main, ont plaidé non-coupable.